Téléphone: +49(0) 52 46 / 96 06-0

Courriel: info@ege.de

Made in Germany

Des produits haut de gamme venant d’Allemagne

Qualité pour le bien-être chez soi!
Fenêtres, portes et façades : Fabriquées en Allemagne.
PLUS D’INFORMATIONS
PROTECTION ANTI-EFFRACTION RC2 Fenêtres professionnelles
VERROUILLAGES À TÊTE DE CHAMPIGNON MAX. POIGNÉE de fermeture 100Nm VERRE DE SÉCURITÉ P4A
TROUVEZ ICI UN DISTRIBUTEUR EGE AGRÉÉ

Rénover vos fenêtres : vous faire du bien et faire un cadeau à l’environnement.

Une grande partie des émissions de CO2 annuelles vient du chauffage de maisons privées. C’est mauvais pour l’environnement et pour le porte-monnaie du propriétaire de la maison, parce qu’une part considérable de ces émissions de CO2 est produite par l’énergie de chauffage, qui s’échappe des maisons et chauffe donc l’environnement et non les maisons.

energieverbrauchOù reste l’énergie dans le foyer ?

Voici comment se répartit la consommation d’énergie en moyenne dans les foyers allemands :

  • 78 % Énergie de chauffage
  • 11 % Eau chaude
  • 4 % Autres
  • 3 % Refroidir
  • 3 % Cuisine
  • Seulement 1 % pour la lumière (avec des ampoules à économies d’énergie !)
energieverlustQuel rôle joue la fenêtre ?

Le graphique l’explique bien :

les vieilles fenêtres sont le point faible de l’enveloppe du bâtiment !

Même si leur surface ne représente que 10 % de la surface totale du bâtiment, elles perdent 40 % de l’énergie de chauffage.

  • Combien d’énergie économisez-vous avec de nouvelles fenêtres ? Et à quel point protégez-vous l’environnement ?
baumQue sont les fenêtres respectueuses de l’environnement ?

On entend tous les jours dans les médias que notre climat va continuer à changer à cause des émissions de CO2 et du réchauffement global.

C’est là que les fenêtres entrent en jeu : elles jouent un rôle primordial dans l’analyse énergétique des bâtiments car environ 40 % de la chaleur de la pièce est perdue à cause des fenêtres !

Mot-clé effet de serre : Chaque litre de mazout consommé représente 2,6 kg de CO2 dans l’atmosphère. En remplaçant les fenêtres, il est possible d’économiser 2 tonnes de CO2 par an pour une maison unifamiliale moyenne ; les fenêtres isolantes modernes ne servent donc pas seulement pour votre confort, mais sont aussi une participation active à la protection de l’environnement !

Économiser de l’énergie de chauffage grâce à de nouvelles fenêtres ?

La plupart des gens pensera probablement en premier à l’isolation thermique. C’est tout à fait juste. Une maison bien isolée consomme bien moins d’énergie de chauffage. La plus grande partie de la surface d’un bâtiment est bien entendu composée par la façade, mais de nombreux propriétaires ne pensent qu’à celle-ci quand ils veulent isoler. Elle constitue certes un élément important d’une bonne isolation thermique, mais il est possible d’avoir des résultats encore plus probants si on isole également le toit, la cave et les fenêtres. C’est incroyable, mais il existe encore des maisons dont les fenêtres ont un vitrage simple ou des doubles vitrages ayant plus de 25 ans.

Et c’est vraiment si grave ? Une maison n’a pas tellement de surface de fenêtres, non ?

La surface des fenêtres n’est peut-être pas importante comparée à celle de la façade, mais des études ont tout de même montré qu’environ 40 % de l’énergie de chauffage est perdue par une fenêtre mal isolée. C’est parce que les fenêtres sont les endroits les plus fins de l’enveloppe d’un bâtiment. Si vous ne nous croyez pas sur parole, nous vous conseillons d’observer votre maison avec une caméra thermique. Celle-ci peut monter l’image de votre maison avec la diffusion de la chaleur en différentes couleurs ; les endroits particulièrement perméables au passage de la chaleur sont le plus souvent représentés en rouge. Cela permet de détecter où il est nécessaire d’appliquer une isolation thermique supplémentaire. Vous le verrez : pour économiser de l’énergie, il vaut mieux commencer par les fenêtres car les fenêtres isolantes modernes isolent beaucoup mieux. C’est un cas où il est possible d’obtenir un changement radical avec un effort modeste. Vous remarquerez également les conséquences sur votre portefeuille. Enfin, les coûts de chauffage ont augmenté drastiquement au fil des dernières années, et cela ne va pas changer à l’avenir. En plus de l’aspect financier, il convient aussi de penser à l’environnement. L’énergie de chauffage économisée, c’est moins d’émissions de CO2. Si nous ne cessons pas de réchauffer l’environnement sans réfléchir, le changement climatique nous rattrapera sous forme de multiplication des tempêtes, des inondations et des périodes de canicule.

Que sont réellement les valeurs Uw ?

La tâche principale d’une fenêtre est bien entendu de laisser entrer l’air et la lumière. La chaleur, sous forme de rayonnement du soleil, peut aussi entrer, ce qui est très apprécié en hiver. Les fenêtres sont réalisées de manière à remplir ces tâches de manière optimale mais en laissant sortir aussi peu de chaleur que possible. Ici, le vitrage,mais aussi le dormant, jouent un rôle primordial. La quantité de chaleur qu’une fenêtre laisse passer est indiquée par le coefficient de transmission de la chaleur, la valeur Uw. Plus cette valeur est petite, moins vous perdez de chaleur. Les fenêtres à vitrage simple ont souvent une valeur Uw supérieure à 5 W/m²K (watts par mètre carré et kelvin). Cette valeur s’est améliorée jusqu’à passer sous le seuil de 1,0 W/m²K pour des fenêtres à triple vitrage thermique. Il n’est pas nécessaire d’avoir fait des études de physique pour voir que de grands progrès ont été réalisés. Un autre indice important pour les fenêtres est l’indice G qui indique quel pourcentage du rayonnement solaire qui tombe sur la vitre entre à l’intérieur. Celui-ci s’élève à 87 % pour un vitrage simple et à 50 % pour un triple vitrage thermique moderne. La maison est donc moins chauffée par le soleil en hiver, mais en été, elle n’est pas non plus trop chaude. La perte de lumière du jour et de chaleur solaire en hiver peut être compensée par une plus grande surface de fenêtre. Cela n’est cependant pertinent que pour les fenêtres qui donnent au sud. En ce qui concerne les dormants de fenêtres : s’ils sont tordus ou que le joint est défectueux, le dormant peut aussi constituer une grande perte d’énergie. C’est pour cela que les systèmes de fenêtres modernes forment une unité de vitrage et de dormant parfaitement assemblés. Différents matériaux sont utilisés pour le dormant : on utilise principalement le PVC, le bois et l’aluminium. Ils peuvent être combinés et permettent des réalisations de différentes formes et couleurs. Il n’y a donc presque aucune restriction pour personnaliser les fenêtres.

Vous trouverez une description détaillée des valeurs Uw de nos fenêtres EGE dans les données spécifiques de nos fenêtres. 

Voici un aperçu des valeurs U de nos fenêtres en PVC.
 

Nouvelle ordonnance sur les économies d’énergie

En plus des aspects financiers et de la protection de l’environnement, il faut aussi prendre en compte la nouvelle ordonnance sur les économies d’énergie. Elle est entrée en vigueur le 1er mai 2014. Et elle comporte entre autres des exigences sur l’isolation des maisons. Il y a des exigences minimales pour l’ensemble des éléments de construction extérieurs comme la façade, mais aussi, bien sûr, les fenêtres et les portes, qui doivent être respectées. Cette ordonnance sur les économies d’énergie s’applique aux nouvelles constructions tout comme aux rénovations, aux agrandissement et aux modernisations. Pour les fenêtres et les portes-fenêtres, elle fixe une valeur Uw de 1,3 W/m²K qui peut être réalisée même avec un double vitrage moderne. Pour les mesures de rénovation subventionnées par la KfW, une valeur Uw est définie pour le remplacement des fenêtres. 

Plus d’informations sur les encouragements de la KfW ici

Économiser de l’énergie, c’est bien, mais comment financer les travaux ?

Une partie de l’installation de nouvelles fenêtres est auto-financée. Pour une maison individuelle, il est possible d’économiser plusieurs centaines d’euros par an en frais de chauffage en modernisant les fenêtres. Ce sont donc des travaux rentables à long terme. Bien entendu, il faut d’abord disposer de l’argent pour la modernisation. Pour cela, il est possible de faire appel aux programmes de subvention de la KfW pour une rénovation visant des économies d’énergie. Le programme de subventions 430 n’est pas seulement conçu pour une rénovation complète vers une maison à énergie positive, mais encourage également les mesures individuelles comme le remplacement de fenêtres. Dans le cadre de ce programme, 10 % des coûts subventionnables, jusqu’à 5 000 € par unité de logement, peuvent être reçus en tant que suppléments - cela en vaut la peine ! Il est également possible de recevoir un crédit très bon marché dans le cadre de l’encouragement des économies d’énergie de la KfW. Le montant du crédit est limité à 50 000 € pour les mesures individuelles. En outre, il y a une subvention d’amortissement jusqu’à 13 500 €. Cette subvention d’amortissement signifie que cette somme n’a pas besoin d’être remboursée. Son montant dépend des mesures d’assainissement prévues.